Centre Social La Pépinière

LES JEUNES PARLENT DU PROJET

Samy
Si je souhaite partir au Spitzberg, ce serait tout d'abord pour étudier les changements climatiques, et pour voir concrètement ce qu'il se passe. On a souvent deux discours qui s'opposent :

  • l'un optimiste: rien ne se passe, c'est un phénomène tout à fait normal
  • et l'autre assez pessimiste : si nous ne faisons rien, nous risquons tous de mourir.

C'est donc pour cette raison que je voudrai voir de mes propres yeux...

De plus, ce serait un vraie expérience humaine, nous serions seul dans un coin perdu au bout du monde, sans moyen de communication et dans des conditions de vie très différentes des nôtres.
Là bas, j'aimerai apprendre à faire des photos avec Benoit et Fabienne, apprendre à faire des relevés avec Christophe, à découvrir la faune et la flore du Spitzberg, j'ai envie de découvrir cette région, les personnes qui la peuplent et les scientifques qui y vivent...

Mahamat
Je souhaite aller au Spitzberg car c'est une chance unique qui se produit une fois dans sa vie (surtout pour moi qui vient du Tchad).
C'est une chance pour moi d'y aller, car 9 mois avant ce projet, je ne savais pas ce que c'était, je ne savais même pas que ça existait.
La bas, j'aimerai apprendre à faire des relevés scientifiques, faire des photos des glaciers, voir des ours polaires, faire un film du projet et le diffuser dans mon école pour qu'ils se rendent compte des effets du réchauffement climatique. J'aimerai également mouler des empreintes et découvrir ce que cela fait de marcher sur un glacier.
Avec la Pépinière, j'ai appris plein de choses, ils nous ont présenter Christophe le climatologue qui nous a appris plein de choses que l'on ne savait pas, et ça c'est super même si c'est pas toujours facile!!!

Juliette
J'ai voulu participer à ce projet "Derniers Messagers des Glaces" tout d'abord parce que je m'interesse à notre planète ! Je veux savoir ce qu'il en est vraiment de ce problème de réchauffement climatique dont tout le monde parle.
Je veux ensuite pouvoir faire passer un message à mon entourage pour les sensibiliser aux problèmes environnementaux.
De plus, ce projet s'inscrit dans la continuité du projet de solidarité internationnale au Mali, de l'an passé centré  sur la déforestation dû au réchauffement climatique. Il est donc pour moi important de m'investir dans ce nouveau projet pour ces raisons.

Donatien
Pourquoi aller au Spitzberg ???

  • je pense qu'on sera la dernière génération à pouvoir voir la banquise du Spitzberg en été !
  • j'ai envie de faire de bonnes photos et videos et les rapporter en France pour sensibiliser un maximum de personnes sur le réchauffement climatique ;
  • j'ai envie d'apprendre à utiliser une sonde avec Christophe (récupération de données scientifiques: températures, salinité,etc...) ; 
  • j'ai envie d'apprendre comment marche le climat au pôle nord ;
  • faire un trekking sur le Spitzberg et dormir dans la neige au milieu des Ours!!!
  • voir le soleil de minuit ;
  • apprendre à utiliser des données scientitfiques ;
  • constater la fonte des glaces en comparant des photos (évolution sur le dernier siècle) ;
  • apprendre à naviguer sur un voilier.

Erwan
Ce que j'ai envie de faire :

  • apprendre quelques bases en voile ;
  • observer des animaux  et leur évolution (genre baleines, orques, phoques et ours) ou au moins en apercevoir ;
  • descendre à terre pour pouvoir marcher sur un glacier ;
  • si c'est possible se baigner !!!
  • rapporter des images et videos de manière à pouvoir par la suite sensibiliser le grand public.

Benji

Voila ce ce que j'attends de ce projet et ce que j'aimerai y faire.
Tout d'abord,  j'ai envie d'avoir un super compte rendu, beaucoup de personnes autour de moi m'envient, du coup, j'ai envie de faire partager ce que je vais vivre (c'est pas pour faire le fayot ^^). Je voudrai avoir pas mal de documents, c'est à dire, le film en particulier et de belles photos.
Mais pour pouvoir partager, il faut créer, et je suis motivé pour faire de belles photos, j'ai déjà réfléchi à ce que je voudrai prendre, ce serait en particulier le groupe en train de faire des mesures, je ne sais pas si toi tu as l'habitude de faire ca, mais j'ai deja en tête quelques photos.
Il y a quelque chose qui me turlupine aussi depuis que Christophe en a parlé, je voudrai me baigner ne serait ce que 10 secondes, proche de la banquise.

Les souvenirs seront je pense d'autant plus marquants que les expériences seront intenses.

Du coup, lié à ça, je voudrai réellement faire une belle photo d'un ours, au mieux avec son petit. Je suis conscient que ça ne sera sans doute pas possible mais bon vu qu'on me demande ce que je voudrai faire la bas, ben je dis tout.
On avait déjà parlé de l'impossibilité de réaliser le plus haut pic du Spitzberg, donc je ne vais pas m'éterniser dessus même si ca m'aurait bien plu.
Comme tu le sais, dans ce projet, il y a exactement ce que je veux faire plus tard. Du coup, l'encadrement hyper qualifié sera pour moi réellement important et j'espere pouvoir parler (tout simplement) avec Christophe, comme avec Benoit, de leur passion respective. Pouvoir évoluer dans ma réflexion sur mon futur boulot, s'il s'orientera plutot vers l'environement, en gardant la montagne comme hobbie, ou le contraire.

 

Daniel

Je souhaite partir au Spitzberg car pour moi c’est une chance unique dans ma vie. Sachant que je viens du Bénin, là bas, ça aurait été impensable mais la je peux clairement dire que là je me suis engagé dans ce projet « Les derniers messagers des glaces » comme je pouvais vu les difficultés de ma présence dans ce projet à cause de mon centre d’amaigrissement. Pour moi, prendre des photos, expliquer à des amis les conséquences de nos « mauvais actes » envers cette planète (après le retour du projet)… J’aimerais aussi savoir prendre de belles photos avec Benoît et fabienne et des relevé grâce aux sondes avec Christophe. J’espère revenir de ce séjour au Spitzberg avec plein de nouvelles connaissances grâce à la comparaison des photos, des températures et des transformations géographiques.

Encadrement éducatif

Fabienne Gracet et Peio Gaillard

Fabienne GRACIET et Peio GAILLARD, animateurs salariés de l'Association des Usagers de la Pépinière, interviennent auprès de ce public dans le cadre de la prévention collective de l'Aide Sociale à l'Enfance. Ils ont en charge l'organisation, l'accompagnement et la réalisation de ce projet.

 

Encadrement technique

Benoît Dandonneau

Benoit DANDONNEAU

Guide de Haute Montagne, Benoît est le référent montagne de ce projet, il a en charge la partie "exploration" de l'île avec notamment un bivouac de 2 ou 3 jours au pied d'un lac glaciaire.

Encadrement scientifique

Christophe Cassou

Christophe CASSOU

Chercheur CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) detaché au CERFACS (Centre Européen de Recherche et de Formation Avancée en Calcul Scientifique) et spécialiste des questions relatives au réchauffement climatique. Christophe, pendant les six mois précédant le projet, animera différents ateliers afin de sensibiliser le groupe aux problemes liès au rechauffement planétaire en reponse à l'augmentation des gaz à effet de serre produits par les activites humaines. Un accent particulier sera mis sur le rôle de l'océan et le bouleversement massif des climats polaires prévu pour ce siecle. Au cours du voyage, Christophe assurera l'initiation du groupe a la demarche scientifique du climatologue/météorologue via diverses mesures océaniques et atmosphériques qui seront realisées à partir du bateau ou au cours des escales.

Capitaine d'Albarquel

Ckaude Minaudo

Claude MINAUDO

Fils de la Méditerranée, sa rencontre il y a bientôt 15 ans avec le Spitzberg et les mers du Nord a été un coup de foudre. Après avoir sillonné les océans sur de belles unités (La Boudeuse, Polaris, Fetia Ura, Kaïros, Lady Lauren, Suwansan, Spirit of Viking…), il nous guidera durant tout le séjour au commande d'Albarquel.

Lancement du site internet

Lionel MARTINEAU

Par le lancement du site internet, j'ai contribué à la plus large diffusion possible des tenants et aboutissants de ce projet. Ma plus grande satisfaction, est que les jeunes, se sont approprié le site et en maitrisent la rédaction. C’est donc sur ce point, que je me suis investi depuis le début du projet.